Skip to main content

Dans cet article, vous apprendrez ce qu’est la sécurité Endpoint Detection and Response (EDR), à quoi elle sert, et comment choisir le meilleur système EDR.

Qu’est-ce que la sécurité EDR ?

La technologie EDR (Endpoint Detection and Response) est une solution de sécurité qui détecte et répond aux activités malveillantes sur les endpoints. C’est-à-dire les périphériques qui permettent d’accéder à un réseau, tels que les ordinateurs, les serveurs et les téléphones mobiles. Les solutions EDR offrent une visibilité en temps réel de l’activité des terminaux, et permettent aux équipes de sécurité d’identifier et de répondre rapidement aux menaces, même lorsqu’elles échappent aux autres contrôles de sécurité.

Dans un paysage numérique en constante évolution, l’EDR est un outil précieux pour les CISOS et les responsables de la sécurité des systèmes. Les cyberattaques sont de plus en plus sophistiquées, et les antivirus et les pare-feu ne suffisent plus pour se protéger des attaques ciblées et des APT – Advanced Persistent Menace, littéralement “menaces persistantes avancées”. Les solutions EDR comblent cette lacune en fournissant une surveillance continue, une détection des menaces avancées et des capacités de réponse aux incidents.

Un homme portant un costume et un bouclier protégeant une salle de serveurs.

Pourquoi un EDR est-il important dans une stratégie de sécurité défensive ?

Il est important de se doter d’une solution EDR pour plusieurs raisons :

  • Une détection avancée des menaces : Les solutions EDR utilisent des algorithmes avancés et du machine learning pour détecter les activités malveillantes sur les endpoints. Cela comprend l’identification de logiciels malveillants connus et inconnus, ainsi que l’identification de comportements suspects qui peuvent indiquer une attaque.
  • Une visibilité en temps réel : Elles offrent une visibilité en temps réel de l’activité des terminaux, ce qui permet aux équipes de sécurité d’identifier et de répondre rapidement aux menaces.
  • Réponse aux incidents : Elles offrent des capacités de réponse aux incidents, permettant aux équipes de sécurité de contenir et de traiter rapidement les menaces. Elles peuvent notamment isoler les appareils infectés, contenir la menace et prendre d’autres mesures pour minimiser l’impact d’une attaque.
  • Conformité (compliance) : Elles peuvent aider les organisations à se conformer à diverses réglementations et normes, comme HIPAA, PCI DSS, SOC 2, ISO 27001 et NIS2.

Comment fonctionne la technologie Endpoint Detection and Response (EDR) ?

Les solutions EDR surveillent en permanence les terminaux à la recherche de signes d’activité malveillante. Elles collectent et analysent les données provenant de diverses sources, telles que les logs système, le trafic réseau et les capteurs installés sur les endpoints. Elles utilisent des algorithmes et du machine learning pour identifier les menaces, ainsi que pour identifier les comportements suspects suggérant une attaque.

Lorsqu’une menace est détectée, les solutions EDR peuvent prendre diverses mesures pour la contenir, la minimiser ou y remédier – en isolant par exemple les appareils infectés. Elles offrent également des capacités de réponse aux incidents, ce qui permet aux équipes de sécurité d’enquêter et de répondre plus rapidement aux menaces.

Quelle est la différence entre un EDR et un antivirus ?

Un antivirus est conçu pour détecter et supprimer les logiciels malveillants après qu’ils se soient infiltrés dans le terminal, alors qu’un EDR est conçu pour détecter et répondre aux activités malveillantes avant qu’elles ne puissent causer des dommages.

  • Un antivirus est un logiciel de sécurité qui détecte et supprime les logiciels malveillants des endpoints. Il analyse les fichiers et vérifie les activités suspectes, et peut mettre en quarantaine ou supprimer les logiciels malveillants qu’il trouve. Il s’agit d’une approche traditionnelle de la sécurité des endpoints qui existe depuis des décennies.
  • L’EDR est une technologie de sécurité plus avancée qui offre une visibilité en temps réel de l’activité des endpoints. Elle permet aux équipes de sécurité d’identifier et de mieux répondre aux menaces, en identifiant les activités suspectes qui peuvent indiquer une attaque.

Certains EDR peuvent intégrer des fonctions antivirales plus ou moins évoluées selon la culture de l’entreprise qui les conçoit (forte culture antivirus). Certains considèrent par ailleurs qu’un antivirus est inutile lorsqu’un EDR est en place.

Quelle est la différence entre EDR et XDR ?

L’EDR est une solution qui se concentre principalement sur la sécurité des terminaux en bout de réseau, tandis que le XDR est une solution plus large qui s’étend à plusieurs environnements et appareils.

  • Un EDR, comme son nom l’indique, est une solution de cybersécurité qui se concentre principalement sur la détection et la réponse aux menaces sur les endpoints, tels que les laptops, les smartphones et les serveurs.
  • Un XDR (Extended Detection and Response) adopte une approche plus complète de la détection et de la réponse aux menaces en couvrant davantage d’environnements, comme le cloud, les réseaux et les solutions SaaS. En outre, les dispositifs XDR utilisent un éventail plus large de techniques de détection des menaces, comme l’apprentissage automatique, l’analyse comportementale et la threat intelligence.

Quelle est la différence entre EDR et MDR ?

L’EDR se concentre sur la détection et la réponse aux menaces sur les endpoints, tandis que le MDR est un service fourni par un tiers qui détecte et répond aux menaces sur plusieurs environnements et appareils, généralement proposé comme un service managé.

  • Les solutions EDR se concentrent sur l’identification et le traitement des menaces sur les terminaux endpoints.
  • MDR (Managed Detection and Response) est un service qui sous-traite les aspects de détection et de réponse des opérations de sécurité d’une organisation à un fournisseur de services de sécurité managés (MSSP). Les services MDR comprennent généralement une combinaison de technologies, de threat intelligence et d’expertise humaine. Les services MDR peuvent être proposés en tant que prestation indépendante ou comme extension d’une infrastructure de sécurité existante.

Quelle est la différence entre un EDR et un VOC ?

Un EDR est un contrôle de sécurité automatisé des endpoints, tandis qu’un VOC (Vulnerability Operations Center) apporte une approche offensive pour identifier et évaluer les vulnérabilités dans l’environnement numérique d’une organisation. Dit autrement, le VOC est à la sécurité offensive ce qu’un SOC est à la sécurité défensive.

Un Vulnerability Operations Center (VOC) tel que Yogosha apporte une double approche à la détection des vulnérabilités, en permettant aux entreprises et à leurs CISOs de :

  1. Superviser les stratégies de gestion des vulnérabilités grâce à des rapports de vulnérabilités et des tableaux de bord analytiques. Cela permet de mieux comprendre les forces et les faiblesses de la surface d’attaque, parfois étendue à plusieurs entités au sein d’une même organisation.
  2. Exécuter de multiples tests de sécurité (qui sont toujours réalisés par l’homme et non pas automatisés comme le ferait un scanner de vulnérabilités) tels que :

Lire aussi : C’est quoi, un Vulnerability Operations Center (VOC) ?

Quels sont les critères pour choisir un système EDR ?

Lors du choix de votre solution EDR, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs clés pour vous assurer qu’elle est efficace et qu’elle répond aux besoins de votre organisation :

  1. Les capacités de détection : Votre système EDR doit disposer de capacités avancées de détection des menaces, telles que l’analyse comportementale et l’apprentissage automatique, pour détecter les logiciels malveillants, les comportements malveillants et les anomalies du réseau. Le système doit également être en mesure de détecter et de répondre aux menaces à différentes étapes du cycle de vie de l’attaque, notamment avant, pendant et après l’exécution.
  2. Facilité d’utilisation : Il doit être facile à déployer et à gérer, avec une interface utilisateur intuitive et des alertes claires et actionnables. Une console de gestion centralisée doit permettre de visualiser l’état de sécurité de tous les terminaux, de configurer les politiques, d’enquêter sur les incidents de sécurité et d’y répondre.
  3. Intégration : Le système doit bien s’intégrer aux autres outils de sécurité, tels que les pare-feu, les logiciels antivirus et les plateformes de réponse aux incidents. Cela vous permet de créer un écosystème de sécurité holistique, et de partager les renseignements sur les menaces entre différents systèmes. Il doit également prendre en charge les API pour faciliter l’intégration avec d’autres outils.
  4. Scalabilité : Il doit pouvoir scaler pour répondre aux besoins de votre organisation, tant en ce qui concerne le nombre de terminaux endpoints qu’il peut protéger que le nombre d’événements de sécurité qu’il peut traiter. Il doit également être capable de traiter de gros volumes de données et de prendre en charge les environnements distribués.
  5. Mises à jour : Il est important de s’assurer que le système est continuellement mis à jour avec les dernières informations sur les menaces et les signatures de logiciels malveillants, car cela permet d’améliorer ses performances globales.
  6. Assistance et maintenance : L’éditeur doit fournir une bonne assistance technique, et des mises à jour et correctifs logiciels réguliers pour remédier aux éventuelles vulnérabilités.
  7. Confidentialité et conformité : L’EDR devrait répondre aux exigences de conformité et de réglementation applicables dans votre région, telles que HIPAA ou SOC 2. Le fabricant devrait avoir mis en place une politique de protection des données claire, et l’EDR doit être capable de chiffrer les données et de garantir qu’elles sont transmises en toute sécurité.
  8. Coût : La solution retenue doit évidemment s’inscrire dans votre budget, avec un bon rapport coût-efficacité. Soyez attentif aux coûts cachés – licence, maintenance et assistance par exemple.

Avis et évaluations sur les solutions EDR

Outre ces critères essentiels, il est bon de se pencher sur la réputation du fournisseur sur le marché, et de lire des critiques et des témoignages pour vous assurer que vous choisissez un système EDR fiable et efficace.

Comme toujours, Gartner et son Magic Quadrant constituent un solide point de départ pour votre prospection. Voici les avis et évaluations de Gartner sur les solutions EDR.

Reddit est également une mine d’or pour recueillir des opinions brutes de la part d’utilisateurs, qui ont souvent des rôles opérationnels comme SysAdmin avec une approche pratico-pratique. Voici quelques liens Reddit qui pourraient vous être utiles :

Quelles sont les principales solutions EDR ?

Voici une liste des principaux systèmes EDR disponibles sur le marché :

En conclusion, la technologie Endpoint Detection and Response est un élément crucial de toute stratégie de sécurité. Elle offre des capacités avancées de détection des menaces, de visibilité en temps réel et de réponse aux incidents, permettant aux équipes sécu d’identifier et de répondre rapidement aux menaces. Les solutions EDR peuvent également aider les organisations à se conformer à diverses réglementations et normes, ce qui en fait une brique de sécurité essentielle pour se protéger dans le paysage numérique moderne.

La sécurité de votre entreprise vous importe ? Adoptez une approche offensive de la détection des vulnérabilités.